Bonne question ! Certains fumeurs se la posent et ne trouvent pas vraiment de réponse… Beaucoup se disent que c’est une habitude bien ancrée.

En réalité vous fumez encore à cause de vos fausses croyances sur la cigarette, de vos peurs, de votre addiction à la nicotine et pour certains de votre blessure d’abandon.

Voyons tout cela en détail.

Les fumeurs ont tout un tas d’idées fausses sur la cigarette : ils se mettent dans la tête que la cigarette est bonne pour telle ou telle chose et donc qu’ils en ont besoin. Vous allez voir, la liste est extrêmement longue. Ce sont uniquement des fausses croyances, des illusions.

Vous devriez trouver dans cette liste une ou plusieurs choses que vous considérez comme vraies, ce sont vos raisons de fumer, ce qui fait que vous gardez un attachement à la cigarette et donc, que vous fumez encore.

  • Déstresser, passer ses nerfs, sa contrariété, gérer ses émotions
  • Calme, détend, apaise, relaxe
  • Sensation de bien-être, de relâchement
  • Prendre une pause, prendre l’air, souffler un peu
  • Récompense, « après l’effort, le réconfort », après chaque activité
  • Avoir un moment à soi, s’isoler, avoir du silence, échappatoire, moment de recentrage
  • Aide à réfléchir, à trouver des solutions, à prendre une décision, à se concentrer
  • Convivialité, entre amis, être rassemblés, sociabilisation, partages, discussions (intimes)
  • Plaisir, aime le goût, l’odeur, aime le geste, avec le café ou l’alcool, après manger
  • Combler l’ennui, le vide, ça occupe, passer le temps, occuper les mains
  • Combler/soulager le manque
  • Rituel, rythme la journée, habitude, confortable
  • Donne de l’énergie immédiate, aide à rester éveillé en voiture
  • Coupe la faim, réduit l’appétit, perte de poids, brûleur de graisse
  • Aide à la digestion, au transit
  • Avoir de la prestance, de la contenance, de la confiance
  • Se donner une image (à la mode, attitude cool, rebelle, rock n’roll, femme sophistiquée…)
  • Faire des connaissances, engager la conversation
  • Amie, compagne dans les bons comme les mauvais moments, copine, présence
  • Soutien, béquille, refuge, rassurante, comble le vide et l’insécurité
  • Motivation à se lever, booster son réveil, indispensable pour bien démarrer la journée
  • Motivation avant d’aller travailler, avant de faire quelque chose
  • Coupure après le travail, récompense
  • Sensation de liberté
  • Impression de se réchauffer

Vous noterez que je n’ai pas mis une puce à chaque mot mais j’aurais pu, car chacun d’entre eux est une réponse qu’un fumeur m’a donnée à la question « quels sont pour vous les avantages de fumer ? ». Maintenant imaginez la liste avec une puce à chaque mot. Elle ferait 86 lignes !

Alors, la cigarette, remède miracle ? objet utile ? amie pour la vie ? ou grosse arnaque ? A vous de voir ce que vous en pensez mais pour s’en détacher il faut arrêter de croire que cela est vrai, comprendre qu’elle ne sert à rien et que c’est en réalité pire avec elle et savoir comment vous allez pouvoir faire sans elle.

Nous voyons dans ma méthode comment faire cela.

La deuxième raison qui fait que vous continuez à fumer est que vous avez peur d’arrêter. Vous avez peur de comment ça va se passer, vous vous dites que ça va être dur, que vous allez grossir, être exécrable, sentir le manque etc.

Ces peurs vous empêchent de passer à l’action.

La plupart des gens repoussent des années.

Or beaucoup de ceux qui passent à l’action se rendent compte que ces peurs n’ont pas lieu d’être, qu’elles sont juste dans la tête !

Les fumeurs qui veulent arrêter ont généralement beaucoup de peurs (10 à 17) et ne s’en rendent même pas compte. Quand je pose la question « quelles craintes avez-vous ? » on m’en donne 3-4 maximum et bien souvent on me dit « je n’ai aucune peur ».

C’est faux à tous les coups.

Avec ma méthode, on débusque toutes ces peurs et on les enlève AVANT d’arrêter de fumer.

Cela permet d’arrêter confiant, sans stresser ni risquer de reprendre à la moindre difficulté. L’arrêt est bien plus facile.

Quelques personnes, malgré qu’elles ne voient parfois plus aucun intérêt à fumer et n’ont pas beaucoup de peurs restent accros à la cigarette car elles sont très dépendantes à la nicotine.

Elles fument juste pour soulager le manque. Il leur faut impérativement réduire la consommation avant d’arrêter.

Si c’est votre cas, sachez que la dépendance physique est minime par rapport à la dépendance psychologique qui elle, peut durer toute la vie : la nicotine part rapidement du corps, au bout de 3 semaines vous en êtes libéré. Il faut tenir bon ces 3 premières semaines et vous pouvez le faire, grâce à tous les bons conseils que je vous donne lors des sessions d’arrêt du tabac et à l’EFT, qui permettent de ne pas ressentir le manque. Après il n’y a plus qu’à continuer et c’est plus facile.

Fumer est un auto-sabotage. Votre conscient veut arrêter de fumer mais votre inconscient veut continuer. Il préfère rester dans le connu car c’est rassurant pour lui. Il refuse de sortir de sa zone de confort. Si vous le faites quand même il peut provoquer du stress et des angoisses.

L’inconscient est comme un enfant de 7 ans, avec de nombreuses craintes et qui a besoin d’être rassuré pour avancer. Les peurs de votre mental viennent de lui.

Vous pouvez tout à fait lui parler (tout comme à votre conscient et votre subconscient) pour le rassurer, lui faire voir les choses comme votre conscient le voit, c’est-à-dire en lui faisant remarquer les bénéfices d’arrêter, le positif, un avenir meilleur. Et ce qu’il faut surtout c’est lui faire remarquer que vous avez déjà fait tout ce qu’il craint. En fait, c’est le connu !

  • Vous avez déjà été non-fumeur (vous avez passé environ 16 ans voir plus sans fumer)
  • Vous avez déjà arrêté de fumer par le passé (et vous n’avez pas grossi)
  • Vous n’avez pas besoin de cigarette entre chaque activité, des fois vous les enchaînez et ça va bien
  • Vous avez déjà parlé à vos amis ou collègues sans cigarette
  • Vous avez déjà pris une décision sans cigarette, conduit sans cigarette, pris une pause sans cigarette, fait des connaissances sans cigarette…

Vous voyez le principe.

Soyez gentil, votre inconscient n’est pas un ennemi, même s’il est souvent bloquant. Son rôle est de vous protéger du danger, de l’inconnu, et aussi de gérer toutes les fonctions involontaires de l’organisme ! Il peut vous aider à vous sentir bien pendant votre arrêt si vous le mettez d’accord avec vous ; et en lui parlant de cette manière il y a de grandes chances que vous y arriviez.

Ce n’est pas obligatoire de le faire, nous ne faisons pas cela dans les sessions d’arrêt du tabac car enlever les peurs et les croyances limitantes suffit, mais c’est un plus. Vous pouvez lui parler chez vous.

Certaines personnes ne parviennent pas à arrêter de fumer. Elles y retournent toujours et ont aussi souvent d’autres addictions. Cela vient souvent d’une blessure d’abandon dominante.

Les 5 blessures de l’âme identifiées par Louise Bourbeau sont l’abandon, le rejet, la trahison, l’injustice et l’humiliation. Nous en avons au moins 4 sur les 5, à différents degrés.

La blessure d'abandon conduit à des dépendances, par exemple la cigarette.

Si vous avez toujours peur d’être abandonné ou avez vécu plusieurs fois des situations ou vous avez été abandonné, c’est que cette blessure est sûrement dominante. Vous développez alors des comportements addictifs en réaction.

Si c’est votre cas, traiter votre blessure d’abandon avant d’arrêter de fumer est une bonne idée. Nous devons vivre avec nos blessures mais réduire leur intensité nous permet de vivre sans trop les ressentir, en y étant moins confronté, et en ayant moins les comportements négatifs qui en découlent.

Nous pouvons faire de l’EFT en visio pour cela si vous le souhaitez.

Vous savez maintenant pourquoi vous continuez à fumer alors que vous voudriez arrêter et même si vous n’y trouvez plus aucun intérêt ni aucun plaisir !

Alors maintenant, allez-vous rester comme ça et prendre le risque de fumer jusqu’à votre mort ou allez-vous prendre une bonne décision ?

Si vous la prenez je serai heureuse de vous aider dans votre arrêt du tabac et nous nous occuperons d’enlever le manque psychologique (les fausses croyances), le manque physique (la nicotine), vos peurs, et même votre blessure d’abandon en amont si vous en faites la demande.

Il y a aussi bien d’autres choses très importantes pour réussir à arrêter la cigarette ou la cigarette électronique dans ma méthode.

Découvrez tout cela en cliquant ICI !

Prenez soin de vous.

Céline